test 9 BUXUS à partir de 45.00€ aux pépinières Lepage Bretagne "Bord de mer"

9 BUXUS régulièrement à la vente sur la pépinière

Les buis, ou BUXUS en latin, traversent actuellement une tempête sanitaire avec les maladies sous forme de champignons aux doux noms de volutella buxi ou de cylindrocladium buxicola qui semblent se propager rapidement, mais aussi un papillon (la pyrale du buis) dont les chenilles dévorent allégrement certains buis. De couleur verte, striées de jaune et de noire, ces petites bestioles dévorent les buis jusqu’à les faire mourir. Il existe des traitements biologiques à base de phéromones pour piéger les papillons mâles, mais cela coûte cher et l’opération doit être répétée chaque année. Un vrai fond de commerce pour l’industrie chimique!

Concernant les champignons c’est pire, il n’y a pas réellement de produits autorisés pour y remédier.
Notre démarche est différente, plus fataliste sans doute, mais nous laissons faire la nature. Ce qui nous a permis d’observer que tous les buis ne sont pas à la même enseigne. Incontestablement les plus atteints sont les buis de bordure tels que le BUXUS microphylla 'Faulkner' et le BUXUS sempervirens 'Microphylla' que nous ne commercialisons plus. D’autres semblent ne pas être concernés par ces diverses attaques, tels que le BUXUS sempervirens 'Handsworthiensis', le BUXUS sempervirens 'Aureovariegata' ou le BUXUS henryi. 

Cette situation pose néanmoins un problème pour les bordures de massif, ces derniers n’étant pas réellement adaptés. Nous avons donc développés d’autres alternatives. Pour climat un peu plus doux, il y a la MYRSINE africana parfaitement adaptée à cette situation. Il y a aussi toute une gamme d’ILEX à petites feuilles. Parmi lesquels il y a les creanta avec l’ ‘ILEX crenata 'Caroline Upright', l’ILEX crenata 'Convexa', l’ILEX crenata 'Dark Green' plus compact, l’ILEX crenata 'Green Hedge' ou l’ILEX crenata 'Jelena'. D’autres espèces intéressantes, telles que l’ILEX maximowicziana ou l’ILEX vomitoria 'Nana', sont adaptées aux haies de bordures. 

Il y a aussi en remplacement l’EUONYMUS japonicus 'Microphyllus' avec sa version au feuillage plus petit, l’EUONYMUS japonicus 'Microphyllus Pulchellus'. Ceux-ci présentent l’avantage également de très bien se comporter face aux embruns en front de mer, bien mieux d’ailleurs que les buis. 

Pour revenir aux buis, il est important dans tous les cas de les planter en terrain drainant, l’exposition étant secondaire, même si la pleine ombre n’est pas la meilleure situation en Bretagne. 

Notre petit chouchou est le BUXUS henryi, mais il se mérite! En effet, sa croissance est très lente et, pour avoir un plant atteignant 50 cm de hauteur, il faut 8 à 10 ans. Mais quand il est un peu développé, quel bonheur!

 


  • Collection : BUXUS à la pépinière