test 1 MELON régulièrement à la vente aux pépinières Lepage Bretagne "Bord de mer"

1 MELON régulièrement à la vente sur la pépinière

Le Melon, ou Cucumis Melo, est assurément un produit très prisé des jardiniers. Cette plante herbacée annuelle fait partie de la famille des cucurbitacées, comme les courges, les pastèques, les cornichons ou encore les citrouilles. C’est bien évidemment pour la consommation de son fruit qu’on le cultive dans les potagers. Ils se mangent le plus souvent crus et frais, en entrée ou en dessert, mais on peut aussi les cuire pour en faire des compotes et des confitures.

Si le choix du “bon” melon continue à faire débat sur les étalages des primeurs, le jardinier, lui, aura tout d’abord la lourde tâche de devoir choisir parmi les nombreuses espèces de melon à sa disposition chez les pépiniéristes. Rien qu’en France, on répertorie plus de 250 espèces de melons, mais à l’échelle mondiale, on évoque plus de 1000 variétés.

Le Melon Ogen figure parmi les plus appréciés gustativement. De forme ovoïde, ce “melon d’hiver” reste vert foncé à l’extérieur, et vert pâle à l’intérieur. Son goût est assez proche de celui du Melon miel, mais en moins sucré.

Le Melon miel, justement, est lui aussi une star des potagers ! Appelé aussi Melon Honeydew, son fruit est plus rond et généralement plus lourd que le Ogen. Avec son écorce verte et jaune, sa chair est aussi très claire (presque blanche). Il se conserve assez longtemps. En France, on trouve aujourd’hui en majorité des variétés hybrides, qui présentent l’avantage de mieux résister aux maladies et agressions de nuisibles.

Votre pépinière Bord de Mer propose ainsi une variété de Melon greffé, dont les caractéristiques se rapproche de celle du Melon des Charentes. En Bretagne, on met bien sûr en valeur le petit-Gris de Rennes ! Cette variété ancienne de melon se caractérise par sa petite taille de fruit (rarement plus d’une dizaine de centimètres de diamètre), une robe gris-vert et un goût très sucré. Devenu assez rare de nos jours, du fait de sa fragilité, il est très peu cultivé… mais ne demande qu’à étonner vos invités !

On notera que les graines du Melon sont elles aussi utilisables : on peut les consommer grillées ou en extraire de l’huile. Au niveau de sa culture, le Melon reste assez simple à faire pousser. L’idéal étant de semer quelques graines en pots dans un premier temps, afin de faire lever les premiers pieds et de sélectionner les plus vigoureux pour une mise en terre, dans un sol bien fumé. Idéalement, ou pourra apporter un peu de fumier ou un engrais enrichi en potassium.

Attention : le Melon craint les sols pauvres en calcium. On le plante alors en ligne, espacés d’environ 1 mètre afin de laisser toute la place nécessaire à leur croissance. Le Melon apprécie les emplacements chauds et ensoleillés. Astuce de jardinier : quand il atteint une certaine taille, on aura soin de glisser une tuile sous le fruit, afin de le protéger de l'humidité du sol et aussi pour lui apporter un maximum de chaleur.

Pour réussir ses plantations de melon, il faut surtout veiller à l’ensoleillement, l’irrigation et aussi le moment de la récolte. Un autre conseil de spécialiste : récoltez vos melons après une longue séquence d'ensoleillement et le soir, de préférence. Car c’est le matin que le taux de sucre du fruit est au plus bas, puisque utilisé pour la croissance de la plante durant la nuit (en substitut à la photosynthèse).


  • Collection : MELON à la pépinière