Skip to main content
Loading...
Search


Votre panier est vide.
Soucieux de respecter le cycle des plantes,
la vente en ligne est fermée
jusqu'à la rentrée.

OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki'

OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki'

L’OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki', ou 'Tricolor', est un arbuste persistant très compact de la famille des oleaceae. D’un port naturel compact, il peut être utilisé en boule structurante dans un jardin ou en haie de croissance lente (5 à 10 cm/an) pouvant atteindre à terme entre 1.5 et 2 m de hauteur. Les jeunes feuilles au printemps, mais aussi parfois en fin d’été, sont cuivrées devenant vertes marbrées de jaune. L’OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki' est typiquement une excellente plante si on tient compte de son développement naturel. Elle présente une bonne rusticité (jusqu’à -15°C), pour peu que le terrain soit drainé correctement. Les feuilles ont la forme de celles du houx commun mais moins épineuses.

Disponible en plusieurs conditionnements

Container de 3 litres (12,00 € - VPC et sur place)
Container de 3 litres 15/20 CM (12,00 € - VPC et sur place)
PLEINE TERRE 40/60 CM (35,00 € - sur place uniquement)
PLEINE TERRE 60/100 CM (35,00 € - sur place uniquement)
Container de 100 litres diamètre 120cm (110,00 € - sur place uniquement)
PLEINE TERRE 150/180 CM (120,00 € - sur place uniquement)
Container de 70 litres 150/180 CM (120,00 € - sur place uniquement)
-
+
Les livraisons sont suspendues jusqu'à septembre.
Famille Oleaceae
Couleur fleur Blanc
Exposition soleil, mi-ombre
type de sol calcaire.
Type de feuillage persistant
Mellifère oui
Epoque de Floraison Octobre - Novembre
Odorante oui
Couvre sol non
Vernaculaire OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki' ('Tricolor')
Couleur feuillage Vert
Hauteur de 1.20 à 1.50 m
Largeur de 1.20 à 1.50 m
Climat Maritime Bord de mer (50 à 200 m)
Rusticité Zone 8 (-12°C à -7°C)
Silhouette
Densité
Commestible non

Informations botaniques

Famille : Oleaceae
Genre : OSMANTHUS
Nom vernaculaire : OSMANTHUS heterophyllus 'Tricolor'
Complément : 0

Plantation de OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki'

Faire un trou de 4/5 fois la taille de la motte, notamment afin d'ameublir le sol, mettre environ un kg de corne broyée au fond du trou (de la nourriture pour 3 ans (!), et rajouter au-dessus 5cm de terre. Défaire délicatement la périphérie de la motte (une fourchette ça marche bien) et placer votre plante en écrasant un peu la terre fraiche afin d'enlever l'air. Rajouter de la terre à la périphérie et reboucher le trou. Si vous plantez par temps sec, arroser afin de détremper le sol. Le recouvrir avec un paillage quelconque (copeaux, paille de chanvre....) afin de garder l'humidité, enrichir et rééquilibrer le sol. Si vous n'avez pas de corne, utiliser du BOCHEVO, son action sera plus rapide, mais il faudra en rajouter au bout de 2/3 ans si vous voulez une croissance rapide de votre OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki' ('Tricolor'), sinon laissez faire la nature! N'enterrez jamais la plante plus bas que le collet, vous risquez de créer des pourritures.

Entretien de OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki'

Peu de choses à faire si la plantation a été bien réalisée. Votre OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki' ('Tricolor') peut être maintenu en buisson, mais aussi comme cela se pratique au Japon, il est possible de le 'sculpter' et ainsi de lui donner une forme originale et adaptée à votre jardin.

Type de sol de OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki'

sol calcaire..
OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki' supporte le climat maritime.
OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki' supporte le vent.
OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki' est une plante à feuillage persistant.
OSMANTHUS heterophyllus 'Goshiki' est odorante ().
VPC - Expédition

CGV - CGU
en toute transparence

Contactez-nous

Nous demeurons
à votre disposition

Produits volumineux

Livraison possible jusqu'à 100 km

100% sécurisé

Paiement 3DS
CIC-Monetico

Reviews
4.85/5 (400 Reviews)
Nancy Bayer
13 April 2012

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor

Nancy Bayer
13 April 2012

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor

Nancy Bayer
13 April 2012

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor

Nancy Bayer
13 April 2012

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor

WRITE A REVIEW

Généralité sur OSMANTHUS

Les osmanthus, ou osmanthe en français, sont des arbustes persistants originaires essentiellement d’Asie du sud-est, de l’Himalaya au Japon et jusqu’à Taïwan. Les feuilles sont en général ovales, persistantes, légèrement épineuses ou non. Il existe une grande diversité de formes. Certains n’excèdent pas 1.5m. D’autres peuvent monter de 4 à 6 m de hauteur. Les osmanthus sont d’excellentes plantes en haie comme en isolé. Plantes de haie, parce que bien denses. En isolé, par leurs ports et leurs feuillages. Les fleurs sont en général blanches et tubulaires. Elles sont petites, tubulées à 4 lobes, groupées en bouquets. Mais surtout, elles sont parfumées. De plus, les floraisons pour certains se tiennent au printemps tel que l’OSMANTHUS delavayii, tandis que pour d’autres fleuriront plutôt en automne, telles que l’OSMANTHUS heterophyllus. La rusticité est très variable, suivant notamment l’origine botanique de la plante. Le moins rustique de nos espèces cultivées et l’OSMANTHUS fragans qui commence à bouder vers -6/7°C surtout s’il est jeune. En revanche, l’OSMANTHUS burkwoodii  ou l’OSMANTHUS hterophyllus supporte bien le froid. IL peut tenir -15°C sans brocher. C’est une excellente alternative pour une haie dense, facile à tailler et… parfumée. Ce n’est pas le seul à bien se comporter face à la taille : L’OSMANTHUS delavayii est aussi très bien surtout la variante OSMANTHUS delavayi 'Latifolius' plus poussante et plus dense. Pour une haie basse, choisir l’OSMANTHUS decorus, très compact et qui ne vous demandera aucun soin. 

Dans une haie de peu d’entretien, les osmanthus s’associent avec des corokias, certaines myrtes ou des abelias. Leur port compact étant parfaitement occultant. Ce sont aussi des abris parfaits pour protéger les petits oiseaux. En effet, ils sont très nombreux à nicher dans nos osmanthes au printemps. Il ne faut donc jamais les tailler durant cette période. Vous risqueriez de déranger nos amis dévoreurs de parasites de nos jardins. 

En isolé, vous pouvez garder la forme naturelle de votre osmanthe. Mais vous pouvez aussi la tailler. Et même, la ‘japoniser’. C’est-à-dire qu’il et parfaitement possible de la former en nuages. Il vous faudra un peu de patience. En effet, la plante n’est pas très poussante, notamment l’osmanthus burwoodii que nous travaillons sur la pépinière. Il nous faut entre 4 et 5 ans de taille avant d’avoir des sujets  commercialisables. Evidemment, notamment à petites feuilles, d’autres osmanthus offrent la possibilité d’être taillées. 

Concernant la culture et l’exposition. Les osmanthus en général préfèrent les terrains drainant et humifères. A la plantation, prévoir un apport d’amendement organique, type bochevo ou corne broyée. Planter les osmanthus au soleil ou à mi-ombre. Eviter les zones trop ombragées. Les osmanthus supportent plutôt bien le vent. En revanche, ils n’acceptent que modérément les embruns. 
Si les osmanthus sont particulièrement bien adaptées au climat de Bretagne, les burkwoodii et heterophyllus peuvent supporter des températures sur une bonne partie du territoire français sans broncher. 

 

Avez-vous pensé à

Elles lui ressemblent beaucoup !