test 1 CALOCEPHALUS régulièrement à la vente aux pépinières Lepage Bretagne "Bord de mer"

1 CALOCEPHALUS régulièrement à la vente sur la pépinière

Le Calocephalus est une plante vivace de la famille des Asteraceae. Cette plante originaire d’Australie et Tanzanie est un lointain cousin des pâqueretttes et pissenlits. Avec ses branches argentées en forme de barbelés, cette plante est idéale pour agrémenter des balcons ou des plates-bandes. Dans sa région d’origine, il pousse sur des dunes de sable.

Dans nos régions, le Calocephalus doit être placé dans un endroit clair et aéré. Il faut surtout éviter les endroits trop chauds et les risques de sécheresse. Lors de la période hivernale, si la plante est en pot, il est préférable de la rentrer à l’intérieur.

Parmi les différentes espèces de Calocephalus, on trouve notamment :

  • le Calocephalus Brownii, du nom de son découvreur, le botaniste Robert Brown) ;
  • le Calocephalus francisii, au feuillage fin ;
  • le Calocephalus lacteus, au feuillage blanc duveteux ;
  • ou encore le Calocephalus platycephalus, à felurs jaunes en bouton.

Grâce à ses fleurs jaunes, qui sont présentes toute la saison, le Calocephalus Brownii (aussi appelé Leucophyta brownii) est très apprécié des amateurs de jardinage.  Avec ses tiges qui semblent dépourvues de feuilles, l'arbrisseau est recouvert d'une sorte de soie blanche. De nombreux observateurs essayent de le toucher pour vérifier qu'il ne s’agit pas d’une plante artificielle. Les pousses peuvent aussi être utilisées pour des compositions florales.

Cette curiosité botanique aux teintes grises et argentées se marie à merveille avec d’autres plantes à fleurs blanches, mauves ou jaunes (comme les cyclamens ou les bruyères).

Positionné sur des sols drainants (type sable, terre pauvre), le Calocephalus peut atteindre 20 à 40 cm de hauteur et jusqu’à 30 à 40 cm de largeur. Même si un apport en eau régulier est nécessaire, il est recommandé de laisser sécher la terre entre deux arrosages. Comme le Calocephalus est peu rustique (son point faible), il est intéressant de le cultiver en pot pour pouvoir la rentrer facilement en serre l’hiver.

La meilleure période de plantation est le printemps : mai ou juin. Pour une bonne croissance, prévoir un substrat semi-perméable, mou et riche en éléments nutritifs. Particulièrement facile à cultiver, le Calocephalus peut passer l’hiver dehors, tant qu’il n’y a pas de forte gelée.

Dans les régions sud de la France, il peut vivre plusieurs années s'il est planté dans un endroit ensoleillé où il peut se réchauffer et sécher rapidement après une averse. 

Concernant la taille, on peut couper les inflorescences (qui n’ont pas un grand intérêt) pour que la plante garde un port bien compact. Cette opération se fera au printemps. Le Calocephalus craint uniquement les excès d’humidité : attention au botrytis qui se développe à la faveur de la pourriture du collet. En été, on pourra pratiquer des boutures.


  • Collection : CALOCEPHALUS à la pépinière