test 1 FICOIDES régulièrement à la vente aux pépinières Lepage Bretagne "Bord de mer"

1 FICOIDES régulièrement à la vente sur la pépinière

Les Ficoïdes regroupent différentes plantes de la famille des Aizoacées. Connues aussi des pépiniéristes et jardiniers sous le nom de “tapis magique”, on les identifie par leurs caractéristiques tapissantes et florifères. Généralement pourvues de larges fleurs colorées, les caractéristiques botaniques de Ficoïdes sont celles des Aizoacées.

Parmi les espèces les plus répandues, on trouve :

  • La Ficoîde glaciale (ou Mesembryanthemum crystallinum) ;
  • La Ficoïde du Chili (ou Carpobrotus chilensis) ;
  • La Ficoïde tigre (ou Faucaria tigrina) ;
  • La Ficoïde tricolore (ou Mesembryanthemum tricolore) ;
  • La Ficoïde violette (ou Lampranthus calcaratus) ;
  • La Ficoïde jaune (ou Lampranthus serpens) ;
  • ou encore la Ficoïde Criniflorum.

 

La Ficoïde glaciale, par exemple, aussi appelée “Ficoïde à cristaux”, est probablement la plus connue de cette catégorie.Cette plante comestible fait partie des nombreux légumes rares et oubliés, qui revient beaucoup à la mode ces dernières années. Avec son aspect “givré” (feuilles vertes recouvertes d’une sorte de duvet blanc), elle révèle des saveurs iodées lorsqu’elle est utilisée en cuisine. À la fois croquante et rafraîchissante, sa saveur légèrement acidulée accompagne à merveille les salades estivales.

Quasiment introuvable dans le commerce, la seule solution pour en profiter… Est de la cultiver soi-même ! On peut semer au printemps (mars, avril) si l’on souhaite la cultiver en pots, ou un peu plus tard (mai, juin) si on préfère la faire pousser en terre.

La période de récolte s’étale entre juin et octobre, selon les régions. La Ficoïde criniflorum quant à elle a une vocation beaucoup plus décorative. Cette plante annuelle produit de nombreuses fleurs à pétales courts et aux coloris variés. Typique des espèces tapissantes, elle ne dépassera que rarement les 15 cm de hauteur. Rudes aux touches, ses feuilles vertes sont légèrement aplaties et mettent en valeur les touches de rouge et de jaune des fleurs.

Préférant les emplacements ensoleillés, cette plante se sème au printemps, d’abord en pot, puis en repiquage en terre si besoin (vers les mois de mai ou juin). Résistant très bien à la sécheresse, elle ne requiert que très peu d’entretien. Fleurissant généralement en juillet, cette Ficoïde criniflorum pourra facilement se fondre dans des massifs ou en bordure d’allée, ainsi que sur des murets ou des talus.

La Ficoïde violette st idéale sur les terrains plus rocailleux. Cette belle plante vivace possède en effet un feuillage très épais et produit une multitude de petites fleurs violettes en été. Résistante à des températures pouvant atteindre jusqu’à -12°C, cette plante est donc parfaitement cultivable sous beaucoup de climats de France.

Bien qu’elle craigne l’humidité, il est conseillé de l’arroser abondamment au moment de la plantation. Par contre, en été, on évitera de surarroser pour ne pas risquer de pourrissement. L’entretien est très simple et consiste uniquement à régulièrement débarrasser le massif de ses fleurs séchées.


  • Collection : FICOIDES à la pépinière