test 1 ABSINTHE régulièrement à la vente aux pépinières Lepage Bretagne "Bord de mer"

1 ABSINTHE régulièrement à la vente sur la pépinière

Artemisia absinthium (absinthe) est une espèce modérément toxique d'Artemisia originaire des régions tempérées d'Eurasie et d'Afrique du Nord et largement naturalisé au Canada et dans le nord des États-Unis. Il est cultivé comme plante ornementale et est utilisé comme ingrédient dans l'absinthe spiritueuse et certaines autres boissons alcoolisées.

Artemisia absinthium est une plante vivace herbacée à racines fibreuses. Les tiges sont droites, atteignant 0,8 à 1,2 m (et rarement plus de 1,5 m) de hauteur, rainurées, ramifiées et vert argenté.

Les feuilles sont disposées en spirale, de couleur gris verdâtre dessus, blanches dessous. Elles sont couvertes de trichomes soyeux blanc argenté et portent de minuscules glandes productrices d'huile. Les feuilles basales mesurent quant à elles, jusqu'à 250 mm de long, bi- à tripennées avec de longs pétioles et des feuilles caulinaires (celles de la tige) plus petites, 50–100 mm de long, moins divisées et à pétioles courts. Les feuilles supérieures peuvent être à la fois simples et sessiles (sans pétiole). De juillet à septembre-octobre, se dressent les hampes florales portant de petits capitules jaunes et globuleux réunis en panicules lâches.

Les fleurs sont jaune pâle, tubulaires et regroupées en têtes sphériques courbées (capitules), qui sont à leur tour regroupées en panicules feuillues et ramifiées. La floraison a lieu du début de l'été au début de l'automne. La pollinisation est anémophile, c’est à dire que l’asbinthe fait partie des plantes dont le pollen est entraîné par le vent. Le fruit est un petit akène. La dispersion des graines se produit également par gravité.

L’artemisia absinthium pousse naturellement sur les sols arides non cultivés, sur les pentes rocheuses, et au bord des sentiers et des champs. Bien qu'autrefois relativement commun, il devient de plus en plus rare au Royaume-Uni notamment, où il a récemment été suggéré d'être un archéophyte plutôt qu'un véritable indigène.

La plante peut facilement être cultivée dans un sol sec. L’absinthe  doit être plantée sous une exposition lumineuse dans un sol fertile et de poids moyen. Elle préfère les sols riches en azote et peut être multipliée par des boutures mûries prélevées au printemps ou à l'automne dans les climats tempérés, ou par graines dans des pépinières. 

Il faut savoir que cultiver la plante avec d'autres a tendance à retarder leur croissance, par conséquent, elle n'est pas considérée comme une bonne plante “compagne”. L’artemisia. absinthium s'auto-ensemence également généreusement. Elle est naturalisée dans certaines régions éloignées de son aire de répartition d'origine, y compris une grande partie de l'Amérique du Nord et de la vallée du Cachemire en Inde.

Historiquement, l'absinthe est connue de nos anciens comme boisson alcoolisée que l'on versait sur un sucre dans les années 1900, elle a été interdite au 20ème siècle pour des raisons de toxicité, elle faisait perdre la raison, mais elle est de nouveau autorisée dans certains pays.

Bannie un temps des jardins à cause de la mauvaise réputation de sa liqueur, elle y est revenue, affichant sans complexe ses qualités ornementales, médicinales, aromatiques, insectifuges (brins séchés dans les placards, contre les mites), et bien d'autres utiles aux jardiniers (purins).

Si dans la nature, on trouve l'absinthe dans les lieux incultes, pierreux, les bords de routes et les talus ensoleillés, dans les jardins, il ne faut pas pour autant la reléguer au rang des mauvaises herbes. C'est une belle plante à massif et à rocaille, mais qui trouve également sa place au potager ou au verger car elle attire de nombreux pollinisateurs.

 


  • Collection : ABSINTHE à la pépinière