test 2 CHICOREE régulièrement à la vente aux pépinières Lepage Bretagne "Bord de mer"

2 CHICOREE régulièrement à la vente sur la pépinière

Dans la famille des asteraceae, on trouve le cichorium, autrement appelé chicorée. Encore divisés sur certaines classifications, les botanistes s’accordent toutefois plus d’une vingtaine d’espèces de chicorées. C’est notamment la chicorée sauvage qui a la faveur des jardiniers en herbe. Cette plante vivace et amère se cultive en effet relativement facilement dans nos régions européennes. Cette espèce est à l’origine de nombreuses variétés de plantes potagères comme :

  •  la chicorée endive, dont sont issues la frisée et la scarole ;

  •  la chicorée frisée ;

  • ou encore la chicorée à café, dont on utilise les racines en infusion

On reconnaît assez facilement cette variété à ses fleurs : celles-ci sont généralement bleues, à longs pétales. Utilisée en alimentation depuis des millénaires, la chicorée n’en reste pas moins mystérieuse : utilisée dans de nombreuses salades, on lui prête aussi des vertus médicinales dépuratives et laxatives. La chicorée endive est souvent désignée comme l’endive vraie par les botanistes.

Les scaroles ont tendance à mieux se conserver que les frisées. A l’état naturel, on trouve la chicorée sur les bords de chemins ou les champs en friche. Si on n’y prête pas attention, on peut parfois confondre ses feuilles avec celles d’une laitue. Elle sera pourtant bien plus facile à cultiver !

La chicorée peut atteindre 80cm voire 1 m de hauteur et se cultive surtout en automne et en hiver. Essentiellement appréciée en salade, son goût amer est plus ou moins fort selon les espèces.

Pour réussir sa culture, il est indispensable de lui trouver un endroit ensoleillé ou peu ombragé. Afin d’éviter que les pieds ne pourrissent, il est aussi important de bien préparer la terre pour favoriser un bon écoulement de l’eau. On espace alors chaque pied d’environ 20cm : on creuse un sillon de quelques centimètres de profondeur pour y placer les graines, que l’on vient ensuite recouvrir de terre avant de les arroser. 

Pour favoriser une bonne croissance, on prendra soin d’éclaircir en repiquant les jeunes plants de façon légèrement plus distante les uns des autres. Nécessitant peu d’entretien, la chicorée se contente d’un arrosage modéré et d’une protection contre le gel. Pour éviter d’être attaquée par les limaces ou les insectes, on peut disperser un peu de cendre autour des plants.

Il est préférable de récolter la chicorée au fur et à mesure, en automne, car elle se conserve assez mal. L’idéal étant de pouvoir la placer aussitôt dans un endroit frais et préservé de la lumière. Il est possible de limiter l’amertume de la chicorée en liant les feuilles entre elles, pour les priver de lumière, quelques jours avant la récolte.



  • Collection : CHICOREE à la pépinière