test 1 CELERI régulièrement à la vente aux pépinières Lepage Bretagne "Bord de mer"

1 CELERI régulièrement à la vente sur la pépinière

Le céleri n'est pas un légume facile à cultiver. Parfois appelé ache des marais ou encore persil des marais, il s’agit d’une plante herbacée de la famille des Apiacées. On la cultive généralement pour la consommation alimentaire, à la fois pour ses feuilles et pour ses racines. Dans l’antiquité, cette plante était connue sous le nom de Selenon ou Plante à Lune.

Cette espèce est aujourd’hui divisée en 4 grandes catégories :

  • le céleri-branche, dont on consomme les côtes, sautées ou en gratin ;
  • le céleri-rave, à la saveur piquante, se consomme cru, râpé ou cuit ;
  • L’ache des marais, aux vertus médicinales diurétiques ;
  • et le céleri à couper, dont les branches sont plutôt utilisées comme aromates.

Pour réussir la culture du céleri, le terreau doit être particulièrement préparé, et nécessite un arrosage abondant et constant. Par ailleurs, ses petites graines sont difficiles à faire germer, même en intérieur où les conditions pourraient sembler idéales. Donc, si vous arrivez à faire pousser ce légume croquant et succulent, vous aurez mérité le titre de jardinier accompli. À l'intérieur, on cultive généralement le céleri dans des bacs.

Avant de semer les graines, il convient de bien les faire tremper dans l'eau pour en ramollir le tégument. Ensuite, il faut préparer un mélange de terre et de sable, remplir des pots sur lesquels on vient saupoudrer les graines. Couvrir de 6 mm de mousse de sphaigne. Garder la terre humide, et attendre patiemment : les graines de céleri prennent jusqu'à trois semaines à germer. Lorsqu'elles atteignent environ 3 cm de hauteur, il suffit de les transplanter dans des pots individuels. Ce n’est qu’après 2 à 3 mois que les pousses attendront 8-9 cm, et pourront alors être transplantées en terre dans le jardin.

Au long de la saison, il est important de limiter la prolifération de parasites et de maladies.

Pour prévenir les maladies fongiques qui provoquent des taches jaunes ou brunes sur les feuilles et les tiges, il faut faire tremper le sol dans une solution de compost. On prendra soin aussi de ne pas planter de céleri sur un sol où il a déjà été cultivé. Ne pas toucher aux plants lorsqu'ils sont mouillés, et désherber le terreau très fréquemment.

Si des taches apparaissent, vaporiser les plants de céleri avec un fongicide au cuivre. 

Le céleri est très peu calorique : utilisé comme légume ou comme aromate, sa digestion élimine plus de calories qu’elle n’en apporte ! De plus, le sel de céleri, extrait des fruits ou des graines, parfumera avantageusement les jus de tomates ou autres cocktails.


  • Collection : CELERI à la pépinière