test 1 BALOSKION régulièrement à la vente aux pépinières Lepage Bretagne "Bord de mer"

1 BALOSKION régulièrement à la vente sur la pépinière

Le Baloskion est un genre de plante ressemblant à des joncs d’Australie.

Ce genre, qui a été formellement décrit au début du 19ème siècle comprend plusieurs espèces. Le Baloskion Tetraphyllum est celui qui est le plus largement répandu dans nos régions européennes, mais on trouve aussi Baloskion Pallens, Baloskions Australe ou encore Baloskion Gracile.

Le Baloskion Tretraphyllum est plus communément appelé Restio australien. Ce Restio fait partie des rares Baoskion rustiques capable de s’acclimater à nos régions.

Cette plante est parfois assimilée par les jardiniers à des graminées ornementales : il n’en est cependant rien au sens botanique. Pour autant, ce Restio australien offre un feuillage particulièrement esthétique : son port original et sa capacité à s’adapter aux zones humides en fait un favori des jardins !

Ce végétal rhizomateux développe de fines feuilles en bouquet assez dense : la tige, d’abord souterraine, fait émerger des tiges vertes plus fines qui assurent les fonctions chlorophylliennes. Au bout de ces tiges, des petites languettes membraneuses filiformes vertes évoquent une sorte de plumage. En partie basse, au contraire, la souche compacte et raide se divise en nœuds d’une couleur plus sombre.

Selon les conditions, ces tiges peuvent atteindre près de 2m de hauteur, et, pour certaines, peuvent se couvrir d’épillets rouge brun, entre Mai et Aout. Au final, ce Restio australien peut atteindre une envergure de 100 à 120cm, même si son emprise au sol est plus réduite.

Cette plante dite “dioïque” requiert 2 plantes de sexes différents pour produire des graines.

Le Restio australien aime les sols humides : on la trouve facilement sur des berges ou dans des endroits où son pied est partiellement immergé. Amateur de soleil dans ces conditions, on le placera plutôt à l’ombre s’il est installé sur un sol moins humide. Cette plante rustique se plaît sur les terrains argileux, sableux ou limoneux. Toutefois, votre pépiniériste vous conseillera probablement de commencer par le cultiver en pot avant de le transplanter en pleine terre (ce afin d’éviter le gel des jeunes plantes).

La période de plantation la plus propice est le printemps : une fois les gelées passées, il est aussi conseillé de bien pailler. D’un entretien facile, on prendra soin chaque printemps de retirer les tiges abîmées de la souche. Pour le multiplier, il suffit de prélever une division de la souche principale et de redémarrer sa croissance en pot. Idéal pour agrémenter des massifs, le Balsokion Tetraphyllum donnera ainsi un beau volume et de la hauteur à votre jardin.




  • Collection : BALOSKION à la pépinière