test 13 OSMANTHUS à partir de 10.00€ aux pépinières Lepage Bretagne "Bord de mer"

13 OSMANTHUS régulièrement à la vente sur la pépinière

Les osmanthus, ou osmanthe en français, sont des arbustes persistants originaires essentiellement d’Asie du sud-est, de l’Himalaya au Japon et jusqu’à Taïwan. Les feuilles sont en général ovales, persistantes, légèrement épineuses ou non. Il existe une grande diversité de formes. Certains n’excèdent pas 1.5m. D’autres peuvent monter de 4 à 6 m de hauteur. Les osmanthus sont d’excellentes plantes en haie comme en isolé. Plantes de haie, parce que bien denses. En isolé, par leurs ports et leurs feuillages. Les fleurs sont en général blanches et tubulaires. Elles sont petites, tubulées à 4 lobes, groupées en bouquets. Mais surtout, elles sont parfumées. De plus, les floraisons pour certains se tiennent au printemps tel que l’OSMANTHUS delavayii, tandis que pour d’autres fleuriront plutôt en automne, telles que l’OSMANTHUS heterophyllus. La rusticité est très variable, suivant notamment l’origine botanique de la plante. Le moins rustique de nos espèces cultivées et l’OSMANTHUS fragans qui commence à bouder vers -6/7°C surtout s’il est jeune. En revanche, l’OSMANTHUS burkwoodii  ou l’OSMANTHUS hterophyllus supporte bien le froid. IL peut tenir -15°C sans brocher. C’est une excellente alternative pour une haie dense, facile à tailler et… parfumée. Ce n’est pas le seul à bien se comporter face à la taille : L’OSMANTHUS delavayii est aussi très bien surtout la variante OSMANTHUS delavayi 'Latifolius' plus poussante et plus dense. Pour une haie basse, choisir l’OSMANTHUS decorus, très compact et qui ne vous demandera aucun soin. 

Dans une haie de peu d’entretien, les osmanthus s’associent avec des corokias, certaines myrtes ou des abelias. Leur port compact étant parfaitement occultant. Ce sont aussi des abris parfaits pour protéger les petits oiseaux. En effet, ils sont très nombreux à nicher dans nos osmanthes au printemps. Il ne faut donc jamais les tailler durant cette période. Vous risqueriez de déranger nos amis dévoreurs de parasites de nos jardins. 

En isolé, vous pouvez garder la forme naturelle de votre osmanthe. Mais vous pouvez aussi la tailler. Et même, la ‘japoniser’. C’est-à-dire qu’il et parfaitement possible de la former en nuages. Il vous faudra un peu de patience. En effet, la plante n’est pas très poussante, notamment l’osmanthus burwoodii que nous travaillons sur la pépinière. Il nous faut entre 4 et 5 ans de taille avant d’avoir des sujets  commercialisables. Evidemment, notamment à petites feuilles, d’autres osmanthus offrent la possibilité d’être taillées. 

Concernant la culture et l’exposition. Les osmanthus en général préfèrent les terrains drainant et humifères. A la plantation, prévoir un apport d’amendement organique, type bochevo ou corne broyée. Planter les osmanthus au soleil ou à mi-ombre. Eviter les zones trop ombragées. Les osmanthus supportent plutôt bien le vent. En revanche, ils n’acceptent que modérément les embruns. 
Si les osmanthus sont particulièrement bien adaptées au climat de Bretagne, les burkwoodii et heterophyllus peuvent supporter des températures sur une bonne partie du territoire français sans broncher. 

 


  • Collection : OSMANTHUS à la pépinière 

        
à partir de 15,00 €
        
à partir de 12,00 €
     
à partir de 15,00 €
        
à partir de 10,00 €
        
à partir de 12,00 €
        
à partir de 10,00 €
        
à partir de 10,00 €
        
à partir de 200,00 €
        
à partir de 12,00 €
     
à partir de 15,00 €