test 2 BASILIC régulièrement à la vente aux pépinières Lepage Bretagne "Bord de mer"

2 BASILIC régulièrement à la vente sur la pépinière

Le Basilic fait partie des herbacées thérophytes de la famille des Lamiacées Cultivé comme plante aromatique et condimentaire, il tire son nom du latin basilicum (qui signifie “royal”), terme lui-même issu du grec basilikon qui signifie “roi”. Qu’il soit Romain, Grand, Commun ou Aux Sauces, le Basilic est un classique de la cuisine italienne, ou plus largement  méditerranéenne, mais est aussi beaucoup utilisé dans la cuisine asiatique. D’ailleurs originaire d’Asie et d’AFrique, il fut importé d’abord en Egypter, puis à Rome, d’où il conquit tout le sud de l’Europe. Utilisé dans une pâte où il se mélange à des olives écrasées, le Basilic est parfois appelé « pistou » ou « pesto » dans le sud de la France.

Sur le plan strictement botanique, le plant de Basilic mesure entre 30 et 50 cm de haut.

Il déploie des feuilles ovales, colorées d’un vert pâle à un vert foncé, et qui mesurent environ 2 à 3 cm. Lorsqu'il est conservé plusieurs années, il peut cependant facilement atteindre plus d'un mètre de longueur (à l'intérieur, ou lorsque le climat le permet).

Comme c’est le cas chez beaucoup de plantes labiées, les tiges ont une section de forme carrée et peuvent rapidement devenir touffues et ligneuses. Les fleurs, bilabiées, petites et blanches, ont la lèvre supérieure découpée en quatre lobes. De petite taille elles se développent groupées et structurées en forme de grappes allongées. Les graines noires sont fines et de forme oblongue.

Très utilisé en gastronomie comme herbe aromatique, le Basilic a aussi des vertus médicinales :

  • ses feuilles sont utilisées comme tonique, stimulant, antispasmodique. Utilisées en tisane, elles étaient même prescrites contre les nausées, les flatulences et la dysenterie ;
  • en huile essentielle, et malgré son odeur et son goût très fort, cette plante est utilisée pour ses vertus antispasmodiques, anti-infectieuse, calmante et relaxante.

Mais c’est bien évidemment en cuisine que le Basilic trouve tout son intérêt. D’après les gourmets, c’est surtout frais qu’il développe tous ses arômes, car il perd beaucoup de ses propriétés lorsqu’il sèche. Il est donc le plus souvent ajouté en toute fin de recette, au moment de servir. Le pesto au Basilic frais se conserve au réfrigérateur pendant plusieurs semaines, à condition de le recouvrir d’huile. Mélangée avec un peu de Basilic, l’huile devient particulièrement savoureuse. Quant au Basilic haché, il pourra être mélangé à du sel, pour apporter une fraîcheur originale à tous vos plats.

Côté jardin, sa culture nécessite un climat chaud et ensoleillé, de type méditerranéen ou tropical. Toutefois, il est envisageable de le cultiver en pots sous des climats plus tempérés, moyennant quelques précautions lorsque la température passe en dessous des 10 °C. Le Basilic apprécie les terres fraîches et bien drainées, ainsi qu’une exposition ensoleillée et abritée du vent. En climat tempéré, vers mars-avril, la multiplication par semis peut se faire en serre ou en des pots à condition de maintenir une température moyenne de 20 °C environ. Le repiquage en pleine terre se fera uniquement à partir du moment où les gelées sont passées. En ayant soin d’éviter l’exposition trop directe au soleil, le Basilic trouvera facilement sa place à côté d'autres plantes qui bénéficieront de sa présence, tels que les choux, les courges, les haricots, ou encore entre les pieds de tomate et les poivrons.

Pour augmenter la production de feuilles, il faut empêcher la montée en fleurs, et donc pincer les tiges quand les fleurs se forment. C’est au cœur de l’été que se situe le meilleur moment pour la récolte des feuilles. On laissera alors quelques fleurs sur pieds afin de favoriser la production de graines pour la saison suivante.


  • Collection : BASILIC à la pépinière